EN SÉANCE

LES BELLES ÉCOUTEUSES…

Les mélodies de Gabriel Fauré n’auraient-elles que le charme suranné du salon des « belles écouteuses » ? Non point. Avec le programme mis au point par Yann Beuron et Billy Eidi, on entre au cœur de ce qu’il y a de plus intime dans ces « mini-drames » que peuvent constituer les mélodies. En voici la preuve avec cette captation réalisée lors de l’enregistrement, en février dernier. Yann Beuron était déjà apparu deux fois sous le label (les Mélodies de Roussel, et « Polyphème » de Jean Cras) ; il est sans conteste l’un des tout premiers ténors français. Quant à Billy Eidi, il s’impose parmi les grands pianistes et accompagnateurs, en témoigne le prix « Gerald Moore » qui vient de lui décerner l’Académie du Disque Lyrique.
Le disque paraîtra d’ici quelques mois.



Archives

• Un centenaire dignement célébré lire
• Un vent frais lire
• Le challenge lire
• La visite du petit elfe lire
• Pierné l'oublié lire
• Un Napoléon à Vincennes lire
• Ropartz : on continue lire
• Un gaubert intime lire
• Un docteur à avignon lire
• Duchâble... bordes lire
• Koechlin pour ensembles lire
• Ropartz, enfin ! lire
• Aucassin et Nicolette lire
• Vous avez dit Cartan ? lire
• Duo au Sommet lire
• Un australien du Luxembourg lire
• Le moulin de Tours lire
• Un chevalier à Luxembourg lire
• Une tempête pour l'amiral lire
• les belles écouteuses lire
• Un parapluie pour deux lire
• Le quintette des quintettes lire
• Sacre au CNR lire




© Copyright Timpani 2006