- -




EN SÉANCE

UN VENT FRAIS

Il est un compositeur qui fait souffler un petit air frais sur la musique, c'est Jacques Ibert. Il est en ce sens typiquement français : musique de plein air, sans contrariété, mais nullement "facile" ou seulement "agréable". Non : une musique qui fait plaisir, que l'on voudrait déguster, allongé dans un verger, à l'ombre d'un pommier. Et qui mieux que les instruments à vent pour rendre compte de cette lumière au grand air, de ce bien-être pastoral ! Parmi ces œuvres (du trio d'anches à l'ensemble), un grand chef-d'œuvre, le Concerto, pour violoncelle et dix instruments à vent. En soliste, un grand, habitué du label : Henri Demarquette ; et un nouveau venu à la baguette, Clément Mao-Takacs. Le tout avec un ensemble maintenant reconnu : Initium.




Archives

• Pour un soir d'été lire
• Elégie pour deux barbus lire
• Un mariage exceptionnel lire
• Un centenaire dignement célébré lire
• Un vent frais lire
• Le challenge lire
• La visite du petit elfe lire
• Pierné l'oublié lire
• Un Napoléon à Vincennes lire
• Ropartz : on continue lire
• Un gaubert intime lire
• Un docteur à avignon lire
• Duchâble... bordes lire
• Koechlin pour ensembles lire
• Ropartz, enfin ! lire
• Aucassin et Nicolette lire
• Vous avez dit Cartan ? lire
• Duo au Sommet lire
• Un australien du Luxembourg lire
• Le moulin de Tours lire
• Un chevalier à Luxembourg lire
• Une tempête pour l'amiral lire
• les belles écouteuses lire
• Un parapluie pour deux lire
• Le quintette des quintettes lire
• Sacre au CNR lire




© Copyright Timpani 2006