- -




EN SÉANCE

ÉLÉGIE POUR DEUX BARBUS

Qu'est-ce qui rapproche Don Quichotte et Jupiter ? La barbe, barbiche ou barbe fleuve ; une certaine majesté... et le fait d'avoir tous deux inspiré Jacques Ibert. À quelques années d'intervalle il a écrit deux grandes œuvres musicales : Le Chevalier errant, et Les Amours de Jupiter. Il y a bien entendu un monde entre les deux, mais un élément est commun : la veine créatrice, typiquement française, qui se concrétise par une invention mélodique inépuisable, une riche harmonie et une orchestration hors pair.

Après Schmitt et Pierné, l'Orchestre National de Lorraine et son chef Jacques Mercier s'en donnent à cœur joie.

En attendant la parution en février 2015, voici quelques vues de l'enregistrement et une courte captation.






Archives

• Toujours Napoléon lire
• À la découverte d'un Lorrain méconnu lire
• Pour un soir d'été lire
• Elégie pour deux barbus lire
• Un mariage exceptionnel lire
• Un centenaire dignement célébré lire
• Un vent frais lire
• Le challenge lire
• La visite du petit elfe lire
• Pierné l'oublié lire
• Un Napoléon à Vincennes lire
• Ropartz : on continue lire
• Un gaubert intime lire
• Un docteur à avignon lire
• Duchâble... bordes lire
• Koechlin pour ensembles lire
• Ropartz, enfin ! lire
• Aucassin et Nicolette lire
• Vous avez dit Cartan ? lire
• Duo au Sommet lire
• Un australien du Luxembourg lire
• Le moulin de Tours lire
• Un chevalier à Luxembourg lire
• Une tempête pour l'amiral lire
• les belles écouteuses lire
• Un parapluie pour deux lire
• Le quintette des quintettes lire
• Sacre au CNR lire




© Copyright Timpani 2006