© 2009, Pancake abricoté






EN SÉANCE

UNE TEMPÊTE POUR L’AMIRAL !

Le lieu : le TNB à Rennes, sur le plateau nu. L’époque : mardi 30 juin 2009. Les acteurs : un orchestre symphonique – celui de Bretagne –, un chef – Claude Schnitzler – des chanteurs – Ingrid Perruche, Philippe Do, Lionel Peintre. Un programme : les mélodies avec orchestre de notre marin-musicien préféré, Jean Cras. Et, invité non prévu, la tempête qui s’abat sur Rennes — orage et pluies diluviennes qui viennent interrompre la séance d’enregistrement. Non seulement le grondement du tonnerre et le crépitement de l’averse sont audibles, mais le vent est tel qu’il soulève les trappes de désenfumage qui parsèment le toit du théâtre et voilà qu’il pleut sur scène. Pire, le transformateur a les pieds dans l’eau, et par mesure de sécurité, il faut tout arrêter, et l’on devra attendre le feu vert des pompiers pour reprendre le lendemain. Les musiciens de l’Orchestre de Bretagne se montrent particulièrement coopératifs et nous pourrons rattrapper le temps perdu.
Parmi les œuvres enregistrées, les Trois Noëls, que Cras a voulu pour une ou plusieurs voix. Nous en avons fait en un mini oratorio, où nous retrouvons nos trois chanteurs.



Archives

• Un centenaire dignement célébré lire
• Un vent frais lire
• Le challenge lire
• La visite du petit elfe lire
• Pierné l'oublié lire
• Un Napoléon à Vincennes lire
• Ropartz : on continue lire
• Un gaubert intime lire
• Un docteur à avignon lire
• Duchâble... bordes lire
• Koechlin pour ensembles lire
• Ropartz, enfin ! lire
• Aucassin et Nicolette lire
• Vous avez dit Cartan ? lire
• Duo au Sommet lire
• Un australien du Luxembourg lire
• Le moulin de Tours lire
• Un chevalier à Luxembourg lire
• Une tempête pour l'amiral lire
• les belles écouteuses lire
• Un parapluie pour deux lire
• Le quintette des quintettes lire
• Sacre au CNR lire




© Copyright Timpani 2006